Conférences et cartes blanches

Conférence
 « La méditation c’est l’art majeur de l’être humain » (Krishnamurti)

Qu’est ce que méditer ? comment méditer ? pourquoi méditer ?
Les pratiques de méditation sont au coeur de toutes les grandes religions, si elles différent d’objet et de position, elles ont toutes en commun le développement de l’attention, la conscience du souffle, le mouvement de la parole et du silence, le soin à la vie intérieure.
Avec et à coté des grandes traditions du Moyen-Orient et de l’Asie se développe en occident une pratique de méditation dite « laïque » et de « pleine conscience », héritée des religions et notamment du bouddhisme d’Asie du sud-est : au-delà des dénominations, des écoles, des religions et des non-religions, au-delà des techniques et des méthodes, au-delà des modes, de quoi faisons-nous l’expérience dans la méditation? à quoi nous relions-nous ? que créons-nous ?

Une présentation par l’expérience d’une pratique guidée, d’assise et de marche, suivie d’un temps échange.
Avec Carole Simonelli

agenda
mardi 6 novembre 2018 à 18:30

lieu
La Maison du Thé
76, rue Bonaparte (place St Sulpice)
Paris 6ème

S’inscrire

Conférence
“Yoga et ayurvéda, clés pour une véritable écologie de l’être”

Le yoga et l’ayurveda sont deux sciences étroitement liées qui prennent racine dans la tradition védique de l’Inde ancienne.
Le point de départ des théories ayurvédiques est la conception du corps humain comme reflet du macrocosme, contenant tous les principes constitutifs du cosmos qui s’engendrent et se subdivisent selon une logique rigoureuse.
Apprendre à connaître notre constitution et nos besoins c’est apprendre à se connaître et permettre d’engager une pratique juste et respectueuse de notre équilibre énergétique.

avec Carole Simonelli

agenda
mardi 9 octobre 2018 à 18:30

lieu
La Maison du Thé
76, rue Bonaparte (place St Sulpice)
Paris 6ème

S’inscrire

SAISON 2017-2018

Carte blanche au Théâtre du Soleil
“Une chambre en Inde” et le théâtre traditionnel Terukkuttu

Une création collective du Théâtre du Soleil, dirigée par Ariane Mnouchkine, musique de Jean-Jacques Lemêtre ; en harmonie avec Hélène Cixous, avec la participation exceptionnelle de Kalaimamani Purisai Kannappa Sambandan Thambiran.

Et l’Inde est une terre très particulière pour le théâtre… Est-ce un spectacle sur l’Inde ?

Le spectacle se passe en Inde, dans une chambre en Inde, mais ce n’est pas sur l’Inde. On peut voyager beaucoup dans une chambre, et même y accueillir le monde entier ! On peut s’y confronter à une grande diversité de périples imaginaires, de métamorphoses, de rêves ou de cauchemars… Tout sauf le cynisme et la démission ! L’Inde est présente évidemment en tant que terre nourricière infinie, où tout est grand, matriciel, inspirant et exigeant. La culture indienne induit une exigence, et même une beauté quotidienne des gestes. C’est une grande chance de connaître cette facette précieuse de l’Inde lorsqu’elle tient le coup, car l’Inde sombre aussi par pans entiers dans le chaos, la laideur et la bêtise. Le spectacle rend hommage à une forme de théâtre indien que je connaissais mal, dont la découverte fut un véritable choc, le Terukkuttu.

Quel est ce théâtre ?

C’est un théâtre traditionnel Tamoul très ancien plus généralement joué par et pour les basses castes. Un cousin du Kathakali, né dans l’Etat du Tamil Nadu, qui se situe à l’extrême Sud de l’Inde. Alors que le Kathakali a gagné ses lettres de noblesse, le Terukkuttu est demeuré un théâtre très populaire, qui se joue dans les villages depuis la tombée de nuit jusqu’au petit matin. J’ai été frappée par la liberté et la vitalité puissante de cette forme, qui raconte principa- lement des histoires issues des épopées du Mahabharatha et du Ramayana. Dans le spectacle, le Terukkuttu apparaît dans toute sa vigueur et sa splendeur. Il joue ainsi un rôle très important en tant qu’exemple de la force même du théâtre, et s’affirme comme une sorte de rappel à l’ordre des lois fondamentales et ancestrales du théâtre, qui se moquent de nos ondulations et nos ondoyances. Bien sûr, en 2016, tout ne peut pas être résolu par une représentation de Te- rukkuttu.
Mais ce théâtre est comme une pierre de gué pour traverser un fleuve qui déborde…

agenda
samedi 14 avril 2018
16:00
durée 3 heures
accueil à partir de 14:30

lieu
Théâtre du Soleil
Cartoucherie de Vincennes
75012 Paris

participation
10 places sur réservation
30 euros (tarif collectivités)

Carte blanche à Valérie Daï Hatsu senseï
La pratique de zazen kaï dans la tradition de l’école japonaise zen sôtô

J’ai longtemps cherché la personne à laquelle je pourrais confier la pratique de la nourriture de pleine conscience pour mes retraites, j’ai essayé plusieurs partenariats, et puis j’ai continué de chercher en explorant du côté des pratiques de l’ayurveda et de la médecine traditionnelle chinoise, j’ai alors rencontré Valérie Duvauchelle.
Au printemps 2017, elle a accompagné la première retraite que j’ai proposée sur ce thème “Les Nourritures du Coeur”, elle y a conduit la pratique de l’alimentation profonde des bols ōryōki dans la tradition des temples bouddhistes zen japonais.

l’enseignante
Valérie Daï Hatsu senseï est fondatrice de La Cuisine de la Bienveillance, elle occupe la fonction de tenzo dans la communauté de pratiquants qui se réunissent autour de Federico Jôkô Procopio, moine zen fondateur de La Montagne Sans Sommet, duquel elle a reçu le nom de Dharma “Daï Hatsu senseï” (bol universel) en juillet dernier.

la pratique
Les zazen kai sont des sessions de méditation bouddhiste dans la tradition du zen japonais.
Généralement découpées en deux temps d’assises entrecoupées d’une marche lente, elles s’inscrivent dans la tradition japonaise de “l’absorption profonde”.
La pratique sera précédée d’une préparation inspirée des enseignements d’Issho Fujita, moine zen japonais auprès duquel Valérie Duvauchelle a pratiqué lors de ses années passées au Japon.

Zazen c’est devenir le chaudron de la vie qui circule en nous;`
C’est se faire traverser per le mouvement vital, 
C’est la manifestation de notre vie ici et maintenant
C’est l’incarnation profonde de notre présence sur cette terre.
C’est devenir la nourriture du monde qui se nourrit de la nourriture du monde qui se nourrit de la nourriture du monde ……telle une infinie mise en miroir.

agenda
vendredi 26 janvier 2018
pratique de 19:00-20:30
accueil à partir de 18:30

lieu
L’Espace du Temps Présent
rue Monsieur Le Prince– Paris 6ème
(adresse et codes communiqués à la réservation)

participation
la pratique est ouverte et accessible à tous
participation aux frais : 15 euros
inclus dans votre abonnement

Carte blanche à Yaëlle Penkhoss
La méthode Joseph Pilates

 

J’ai rencontré Yaëlle Penkhoss autour d’un intérêt commun pour le Feng Shui et la méditation bouddhiste dans la tradition du vénérable Thich Nhat Hanh. Son parcours de danseuse, de praticienne et d’enseignante, son énergie et sa générosité m’ont touchée, je lui ai proposé d’animer ensemble la prochaine retraite de printemps qui aura lieu du 22 au 29 avril 2018 à Paros en Grèce, je l’ai invitée à présenter sa pratique à l’occasion de cette première carte blanche.

Je suis une passionnée du corps et du mouvement qui envisage la méthode Pilates comme une philosophie de vie : la recherche constante d’un équilibre corporel, mental et émotionnel entre souplesse, organisation et force.
Ma pratique des arts énergétiques tels que le Qi gong et le Shiatsu me permet d’explorer différents territoires corporels notamment avec des auto-massages et les pratiques d’éveil/préparation énergétiques aux mouvements.”
Yaëlle Penkhoss, instructeur de Pilates et éducatrice Polestar Pilates, praticienne Shiatsu, fondatrice et directrice du studio Equilibre pilates Paris, diplômée du Conservatoire National de danse de Paris, pots-graduée de la London Contemporary Dance School

Le Pilates
L’expérience du mouvement dans un cours de Pilates est avant tout positive et génère le plaisir de bouger. Les exercices de Pilates renforcent et allongent la musculature profonde dite posturale. Pendant l’exécution des mouvements, toute notre attention est engagée. L’élève doit se concentrer sur le moment présent. Le pilates est mécaniquement correct, musculairement efficace, énergetiquement aligné.
Les premiers bienfaits se font ressentir immédiatement : légèreté, aisance du mouvement, détente, bonne humeur.

La pratique
Le cours se découpe en 3 temps distincts :

  • un temps de préparation avec des auto-massages.
  • une pratique dynamique basée sur le répertoire Pilates se concentrant sur l’alignement, la mobilité et le renforcement.
  • un temps de relaxation profonde, opportunité d’intégrer le travail effectué durant la séance et profiter d’un espace de calme intérieur.

agenda
mardi 23 janvier 2018
pratique de 18:30-20:00
accueil à partir de 18:00

lieu
ancienne chapelle de l’église St Bernard
9, rue St Bruno– Paris 18ème

participation
la pratique est ouverte et accessible à tous
avec votre abonnement, votre carnet de cours ou à l’unité
sur réservation